Vous allez construire et vous vous posez mille et une questions ?

Vous allez construire et vous vous posez mille et une questions ? 650 400 ACEC

Nouvelle construction

Vous allez construire et vous vous posez mille et une questions concernant les consommations d’énergie de chauffage.

Les spécialistes d’ACEC sont avant tout des thermiciens du bâtiment, n’hésitez pas à les interroger; un bon conseil ne coûte rien.

Le prix des combustibles s’envolent, que faire ?

D’abord se souvenir que l’énergie la moins chère est celle qu’on ne consomme pas !
Il faut donc que votre habitation soit conçue pour consommer un minimum d’énergie.
Les réglementations actuelles vous imposent un niveau d’isolation qui ne dépasse pas K 45.
N’oublions pas qu’il n’y a pas si longtemps, c’était K 70, puis K 55.
Pourquoi, puisque vous construisez pour …40…50 ans ne prendriez vous pas les devants ?
Pas nécessairement en visant une maison passive qui présente un K < 15 et qui se chauffe presque toute seule mais qui impose des épaisseurs d’isolants vraiment très importantes et aussi une technique de construction très pointue.

En 2011 certaines impositions de Performances Énergétiques des Bâtiments (PEB) seront encore plus sévères mais elle n’atteindront alors encore que l’imposition déjà d’application depuis 2006 en France.

Entre le maximum admis K 45 et les maisons passives à K <15, la sagesse ne serait elle pas un juste milieu ?
Vous voulez une habitation de bonne qualité énergétique ?

Visez K 30, il s’agit du meilleur rapport performance / prix actuel et le plus accessible à tous les budgets.
Il peut être atteint en optant pour des épaisseurs d’isolant supérieures au minimum imposé, ce qui n’entraîne qu’un surcoût limité.
Placer 20 cm d’isolation dans le toit ne coûte pas beaucoup plus cher qu’en placer 15.

En pratique que vous conseillons nous ?

Pour le sol

Pour son isolation, au lieu des 5 cm classiques de PSE, prévoyez, par exemple, 10 cm de PUR.

IMPORTANT: Pour tous les isolants utilisés, imposez des matériaux dont les performances sont attestées par un agrément technique ATG.

Pour la toiture

20 cm de laine minérale au lieu de 15 cm.

Pour les murs extérieurs

10 cm de PUR au lieu de 5 cm.

Pour le double vitrage

choisissez un produit présentant un K de 1,1

A présent que vous avez soigné les déperditions « statiques » (à travers les parois), ne perdez pas de vue que l’habitation n’est pas étanche à l’air et que les infiltrations d’air peuvent diminuer très sensiblement l’efficacité de votre isolation. Un pull sans coupe vent ne vous protège pas du froid quand il y a du vent !

Imposez dans le cahier des charges que l’entreprise de construction vous garantisse une perméabilité à l’air inférieure au degré 4, attesté par un test d’infiltrométrie.
Étanche ne veut pas dire qu’on ne dispose pas du renouvellement d’air minimal nécessaire. Prévoyez une ventilation « mécanique ».
Malheureusement l’air qui sera rejeté à l’extérieur sera à la température de votre habitation alors que l’air insufflé sera froid.
A ce niveau d’isolation, cette perte représente plus de 40 % de votre consommation annuelle d’énergie. Prévoyez un système de ventilation « double flux à récupération de chaleur ».

Voilà, avec ces quelques conseils, votre habitation consommera moins de la moitié du projet initial.

Avouez qu’au prix actuel de l’énergie et de l’évolution que l’on nous promet, il s’agit d’un investissement rentable à long terme.

Préférences confidentielles

Lorsque vous visitez notre site web, il se peut que des informations spécifiques soient stockées via votre navigateur/notre site web. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il est à noter que certains de ces types de cookies peuvent être utilisés.

Cliquez pour activer/désactiver le tracking Google Analytics
Cliquez pour activer/désactiver Google Fonts
Cliquez pour activer/désactiver Google Maps
Charte de confidentialité
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.